Les Vignes

Vous êtes ici : accueil > les vignes > travaux viticoles février-mars

broyeur.gif

C'est le moment de tailler

Malgré le soleil de février, les journées sont courtes et froides. A la vigne comme à la cave, il fait froid. Les caves sont refroidies à 1°C pour faire chuter le tartre (la gravelle)et je préfiltre les vins. Les séances de dégustations se succèdent pour parvenir au meilleur assemblage possible pour le strepitus. L'arvine Grain de Folie fermente doucement. Au vignoble, c'est le moment de tailler chaque cep, l'un après l'autre. Le sécateur électrique facilite la tâche, mais la couche de neige nous oblige à nous courber un peu plus! Cette opération de taille est très importante car la vigne - contrairement aux arbres fruitiers - ne recouvre pas ses plaies : Là où nous faisons une cicatrice de taille, la sève ne passera plus. Il est donc très important de respecter une logique année après année.

Le mauvais temps du début mars nous amène encore un peu de neige, mais le redoux est annoncé. Les premières grives chantent, c'est vraiment le moment de tailler.

Vers la fin mars, le temps se radoucit enfin. La vigne se réveille et la sève monte dans les sarments : la vigne pleure. Les bourgeons commencent à gonfler, il faut courber et attacher les sarments qui donneront du fruit cette année. Les bois de taille laissés au sol sont broyés; ils retournent ainsi à la terre sous forme d'humus.

La connaissance du sol est primordiale pour comprendre ses vignes. Dans un trou creusé tout exprès, une spécialiste des terroirs viticoles analyse la composition du sol, observe les racines et les diverses couches de terres, retraçant ainsi une partie de l'histoire de mon terroir.


©2005-2010 | Benoît Dorsaz - Ch. du Midi 37 - CH-1926 Fully | Tél : +41 27 746 11 25 | Fax : +41 27 746 20 45 | info@benoit-dorsaz.ch

created : 17.03.06 - modified : 01.04.06