Les Actualités

Benoît Dorsaz
Viticulteur

Vous êtes ici : accueil > actualités > été 2007

Juin, juillet, août 2007, été rime avec humidité...

A la fin mai, j'écrivais "l'été peut venir". Fin août, je l'attends. Après un printemps extraordinaire, nous avons eu tous les temps. Chaud, froid, soleil et pluie ont rythmé cet été humide. A la mi-juillet, on relevait presque deux fois plus de précipitations que la norme. Et août n'a rien arrangé même si nous n'avons pas souffert d'inondations et de glissements de terrains.

Et la vigne, a-t-elle apprécié? Comme souvent, elle s'adapte mais cette adaptation est différente selon les cépages. Certains, comme le gamay, sensible aux coups de soleil, ont passé des moments difficiles, d'autres telle l'arvine sont en pleine forme. La véraison (quand le raisin "tourne" ou change de couleur) a débuté de façon précoce mais a duré presque un mois. Au vu des dates de floraison, je pensais débuter les vendanges les premiers jours de septembre. Le froid a retardé la maturité et j'envisage les vendanges dès le 10-12 septembre pour les pinots. Pour les autres cépages, il faudra certainement attendre quelques jours supplémentaires. Cet été humide était favorable aux champignons, donc au mildiou, terrible maladie de la vigne. Heureusement, notre système ciblé de traitements phytosanitaires a montré toute son efficacité et mes vignes sont en bon état.

Par contre, les mauvaises herbes sont à la fête! Quel superbe temps pour la germination! nous avons dû travailler le sol et faucher une fois de plus. Quant aux sarments, ils se font un malin plaisir à pousser et pousser encore... Heureusement, en guise de cisailles, j'utilise une écimeuse montée sur un chenillard d'où un grand gain de temps et combien de fatigue évitée.

Les mauvaises herbes poussaient aussi entre les jeunes plants de serpolets que nous avons plantés dans l'arvine des Perches. Il a fallu désherber à la main deux fois, voire trois fois à certains endroits...

Cette été pourri a provoqué bon nombre d'heures supplémentaires. Les vacances furent bien courtes...

Une fois de plus, septembre fera la qualité du millésime! A la fin août, je suis pour le moins tendu, espérant que le ciel se montrera clément. Dans mon métier, il faut savoir espérer le millésime et moi, j'espère beaucoup.

©2005-2010 | Benoît Dorsaz - Ch. du Midi 37 - CH-1926 Fully | Tél : +41 27 746 11 25 | Fax : +41 27 746 20 45 | info@benoit-dorsaz.ch

created : 31.08.07 - modified : 31.08.07